Developpez.com - Humour Informatique
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :

Le best of de l'humour des développeurs

55 catégorie avec 611 blagues A mediter  

Pour une recherche de plusieurs mots
Ecrire :
mot 1;mot 2;mot xxx



Le corbeau sur un arbre était perché
à ne rien faire toute la journée.
Un lapin voyant ainsi le corbeau,
l'interpelle et lui dit aussitôt :
Moi aussi, comme toi, puis-je m'asseoir
et ne rien faire jusqu'au soir ?
Le corbeau lui répond de sa branche :
Bien sûr, ami à la queue blanche.
Je ne vois pas ce qui pourrait, mon beau,
de la sorte, t'empêcher le repos.
Blanc lapin s'assoit alors par terre
et sous l'arbre reste à ne rien faire.
Tant et si bien qu'un renard affamé,
voyant ainsi le lapin somnoler,
s'approchant du rongeur en silence,
d'une bouchée en fait sa pitance.

Moralité :
Pour rester assis à ne rien branler, il vaut mieux être très haut placé.


Contribution de Shadow oak
Un poeme ke je connais depuis des annees :)
Le voila ici pour vous
j'l'ai retrouve sur le net.. je me souvenais pas de tout ;)

Un sourire ne coute rien et produit beaucoup
Il enrichit ceux qui le recoivent
Sans appauvrir ceux qui le donnent
Il ne dure qu'un instant
Mais son souvenir est parfois éternel
Personne n'est assez riche pour s'en passer
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires
Il est le signe sensible de l'Amitié
Un sourire donne du repos à l'être fatigué
Rend du courage aux plus découragés

Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler
Car c'est une chose qui n'a de valeur
Qu'à partir du moment où il se donne
Et si quelquefois vous rencontrez une personne
Qui ne sait plus avoir le sourire
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre
Car nul n'a autant besoin d'un sourire
Que celui qui ne peut en donner aux autres.


Alors, a vos dents, souriez :)



Invitation de la Folie

La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.

Tous les invités y allèrent. Après le café, la Folie proposa :

- On joue à cache-cache ?
- Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
- Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez.

Quand j'ai fini de compter je cherche, et le premier que je trouve sera le
prochain à compter.

Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.

- 1, 2, 3 ... la Folie commença à compter.

L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.

La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.

La Joie courut au milieu du jardin.

La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit
approprié pour se cacher.

L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.

La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.

Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à
quatre-vingt-dix-neuf.

- CENT ! cria la Folie. Je vais commencer à chercher ...

La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher
de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert. En
regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus
d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.

Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité ...

Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda :

- Où est l'Amour ?

Personne ne l'avait vu. La Folie commença à le chercher. Elle chercha
au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers. Mais
elle ne trouvait pas l'Amour.

Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, prit un bout de bois et
commença à
chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri.

C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un oeil.

La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour
avoir
son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.

L'Amour accepta ses excuses.

Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours ...



Contribution de Ramseb
Nuit torride...

Folles sont mes pensées envers toi, et brûlant mon désir de te serrer

dans ma main, avec une soif de plaisir incontrôlable pour ce que tu m'as

fait. La nuit était chaude et calme, et j'étais dans mon lit quand,

subrepticement, tu t'es approché. Tu as frôlé mon corps nu avec ton

corps, sans la moindre pudeur.

Remarquant mon apparente indifférence, tu t'es pressé contre moi et tu

m'as mordu sans scrupule jusqu'à mes plus intimes recoins. Je me suis

endormi. Quand je me suis réveillé, je t'ai cherché avec une ardente

avidité, mais en vain. Tu avais laissé sur mon corps et dans les draps

des preuves irréfutables de ce qui s'était passé entre nous cette

nuit-là. Cette nuit, je me coucherai plut tôt pour t'attendre dans ce

même lit. Quand tu arriveras, je veux t'étreindre avec fougue et

impatience. Je veux te serrer avec toute la force de mes mains. Il n'y

aura pas un millimètre de ton corps que mes doigts ne toucheront pas. Je

n'aurai de répit que lorsque je verrai le sang chaud couler de ton

corps. Ce n'est que comme cela que je t'éclaterai la gueule

Saloperie de moustique de merde !





Un couple part en vacances en bateau pour aller pêcher. Le mari adore pêcher,mais la femme, elle, préfère plutôt la lecture. Pas sportive pour un sou.
Un matin, après plusieurs heures de pêche, le mari décide d'aller faire une petite sieste...
La femme, prends alors les commandes du bateau, mais ne sachant pas trop le manoeuvrer, elle préfère l'accoster à un endroit et puis se met à lire tranquillement. Peu après, un garde pêche l'aborde et lui demande:
- Puis-je savoir ce que vous faites ici, madame ?
- Et bien, je lis un livre, ça se voit non ?
- Vous êtes dans une zone ou la pêche est interdite madame.
- Oui, et alors ? Je lis, je ne pêche pas...
- Humm, mais vous avez le matériel, je vous mets donc une amende pour pêche illicite.
- Humm, d'accord ! Mais si vous faites ça, je vous accuse de viol! dit-elle, assez en colère.
- Mais... mais, je ne vous ai même pas touché. répond le garde pêche...
- C'est vrai,... mais vous avez le matériel !



/11/03
Deux hommes sont en train de prendre l'apéritif sur la terrasse d'un café et tout d'un coup le premier a une envie de sardines.
Le deuxième tout étonné, le voit bouffer ses sardines en enlevant la tête.
Il lui demande :
- Pourquoi t'enlèves la tête à tes sardines ?
- Ben, la tête des sardines ça rend intelligent, je les garde pour mes gosses.
- Ah ouais, putain ça m'intéresse, ça, je te les achète!!!
- OK, je te vends mes sardines pour 100 balles !
Le deuxième mange alors ses têtes de sardines, puis au bout d'un moment, il dit :
- Mais j'y pense, avec ces 100 balles j'aurais pu m'acheter un kilo de sardines !!!
- Ah ben tu vois que ça rend moins con !!!



11/03
1 2

page 2 / 2

Contacter le responsable de la rubrique Humour Informatique