IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trolldi : Google Japon propose le Gboard Bar, un clavier QWERTY de 1,65 mètre de long
Qui pourrait « doubler les vitesses de développement » pour des développeurs travaillant en binôme

Le , par Stéphane le calme

12PARTAGES

14  0 
Mais quelle mouche a bien pu piquer la filiale japonaise de Google ? Elle a publié ses plans pour le Gboard Bar, un clavier QWERTY de 1,65 m.

La motivation ? Elle est plutôt floue. L'équipe indique : « jusqu'à présent, nous nous sommes concentrés uniquement sur le "key" de "keyboard". Nous sommes arrivés à une phase où nous devrions regarder ce qui se trouve à côté de "key" ».

Et d'avancer que « Le nouveau développement était un clavier plus simple et plus droit avec une seule rangée de touches, la version Gboard Bar. Ce clavier a une rangée de touches sur un clavier typique sous la forme d'une barre. Au total, 17 "board" (16 "board" pour le montage des touches 1 "board" de commande) sont connectés en ligne droite. ».

Comme l'a expliqué la grande enseigne de la recherche, le clavier a des touches disposées en ligne droite « pour que vous n'ayez pas à regarder autour de vous ». Le pire c'est que les lettres ne sont même pas disposées dans l'ordre alphabétique, reste à voir si cette disposition peut aider ou non à localiser les touches plus rapidement, sachant que ce Gboard Bar est même plus long que la largeur de la plupart des bureaux. À en croire un employé de Google, cela semble ne pas être un problème : « La longueur totale dépasse 1650 mm. La largeur n'est que de 0,064 m, ce qui le rend pratique sur le bureau où les documents sont empilés ».


En tant que personne qui passez beaucoup de temps à utiliser un clavier pour le travail et/ou pour les loisirs, vous pouvez toujours vous demander en quoi ce fameux Gboad Bar serait une bonne idée.

Toutefois, bien que la vidéo et l'annonce qui l'accompagne semblent sincères au début, elles ne sont clairement pas destinées à être prises au sérieux, même si le Japon est un endroit étrange et merveilleux avec de nombreux goûts idiosyncratiques, y compris dans les claviers.


« Le prototype mesurait environ 2 400 mm [240 cm] de long, mais nous avons réussi à le rendre plus compact », ajoute la narratrice.

« Avec ce clavier, il est très pratique de savoir immédiatement que la 16e lettre à partir de la gauche est 'G' », explique un utilisateur.

« Je m'en souviens par la longueur. Par exemple, à 23*cm de la gauche, il y a un "S" », indique un autre, en sortant utilement un ruban à mesurer pour démontrer la commodité.

La vidéo va jusqu'à affirmer que la programmation par paires sur un tel appareil double la vitesse de développement, bien qu'il serait intéressant de voir combien de temps il faut à quelques développeurs se servant du même Gboard Bar pour demander à ne plus bosser ensemble.


D'autres cas d'utilisation suggérés incluent la marche sur la corde raide, atteindre les interrupteurs, récupérer quelque chose sous le canapé, mais aussi mesurer une hauteur. Pratique non ? Google dit que vous pouvez même installer un module de correction de bogues, qui est un filet attaché à la fin.

Vous l'aurez donc compris (si cela n'était pas clair depuis le début) : Google Japon n'a pas réellement investi dans un concept « novateur » du clavier, même si le projet est disponible sur GitHub (oui oui) afin que toute personne disposant d'une imprimante 3D et d'un peu de savoir-faire en matière de circuits puisse produire la monstruosité par elle-même.

Si vous vous sentez si enclin à le faire, n'oubliez pas de partager votre retour d'expérience et de nous indiquer comment vous avez utilisé votre Gboard Bar.

Le design « Bar version » fait suite à un clavier présenté comme une tasse (vidéo ci-dessous). Les itérations précédentes sont toutes sorties le 1er avril, et cette dernière chose est datée d'octobre 2022. Nous avons hâte de voir le prochain projet de ce qui est clairement l'unité la plus innovante de Google. Beaucoup d'argent, du temps libre et une imagination débordante, merci Google Japon.


Gboard Bar

Et vous ?

Pour ou contre le Gboard Bar ?
Aimeriez-vous le tester ? Peut-être en version AZERTY ?
Idéal pour les développeurs travaillant en binôme ?
Les bureaux devraient-ils être sur mesure pour pouvoir poser tranquillement les Gboard Bar ?
Avec toutes les applications possibles de ce clavier, devrait-il être une norme au travail, au moins pour les professionnels de l'informatique ?
Entre le Gboar Bar et le clavier sous forme de tasse, lequel a votre préférence ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/10/2022 à 14:06
Ils sont soit très en avance ou très en retard pour le 1er avril...
8  0 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 07/10/2022 à 11:54
Aimeriez-vous le tester ? Peut-être en version AZERTY ?
Vu que ça vient du Japon, j'attends de voir la version Kanji, qui va certainement dépasser le kilomètre.
Après le côté positif c'est que comme il faut être nombreux pour s'en servir, ça va créer de l'emploi...
5  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/10/2022 à 12:59
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La vidéo va jusqu'à affirmer que la programmation par paires sur un tel appareil double la vitesse de développement, bien qu'il serait intéressant de voir combien de temps il faut à quelques développeurs se servant du même Gboard Bar pour demander à ne plus bosser ensemble.
Je propose donc de programmer à 50 pour aller 50 fois plus vite
En plus si chacun à sa touche seule et unique il n'a pas besoin de la chercher parmi toutes ces touches
5  0 
Avatar de thamn
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/10/2022 à 15:38
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je propose donc de programmer à 50 pour aller 50 fois plus vite
En plus si chacun à sa touche seule et unique il n'a pas besoin de la chercher parmi toutes ces touches
Héhé oui, mais je sens que ça va augmenter le nombre de variable a une seule lettre
3  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/10/2022 à 17:54
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je propose donc de programmer à 50 pour aller 50 fois plus vite
En plus si chacun à sa touche seule et unique il n'a pas besoin de la chercher parmi toutes ces touches
Je vois très souvent, des gens qui ont pourtant une réelle expertise en dev, dire à quel point le "pair programming" est une bonne chose et devrait être une norme.
Je l'ai expérimenté maintes et maintes fois à travers les salariés de ma boite, dans des écoles, ...

Et le résultat a toujours été le même, dans les faits : 1 bosse et réfléchi et 1 est totalement passif.
Ce qui se traduit par : 1 vrai dev qui est là parce qu'il aime réellement son métier et 1 autre qui saute sur cette occasion pour se défausser.

Les pires cas d'usage de mon expérience reste dans une école ou lorsque le développeur est dans un stade d'apprentissage.
Car certains devs ne comprennent rien au code dans ces phases là et le fait par exemple de redonder le junior avec un expert, ne fais que mettre le junior dans une situation de singe savant, béni-oui-oui.

En d'autres termes, une fois l'expert parti, même s'il a passé une semaine avec lui en pair, quand il va devoir se débrouiller seul, ça sera l'énorme page blanche le moment venu.

Donc du constat que j'en ai, en phase d'apprentissage, ce n'est pas une bonne idée car il faut absolument que le dev se débrouille par lui même et "galère" à réfléchir par lui même afin d'acquérir la notion pilier de ce domaine : apprendre à réfléchir et à trouver des solutions et ceci, n'a pas de grand rapport avec une aide ponctuelle d'un expert afin d'aider à apporter un meilleur raisonnement sur l'existant.

Et l'autre constat que j'en ai, donc dans la vie de tous les jours d'un dev, c'est que le pair reste avant tout 1 qui bosse et 1 qui est passif.
Parfois s'en détache 1 qui bosse et 1 qui aide a enlever l'effet canard en plastique ou à apporter de bonnes idées, mais ça reste largement minoritaire.

C'est dommage qu'un dev ai besoin d'un autre cerveau pour arriver à faire son propre métier au quotidien ...
3  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2022 à 0:03
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
En fait 2 développeurs nuls mis en "pair programming" ne remplacerons jamais un bon développeur tout seul.
Les bons développeurs sont très rares, dommage qu'en France on ne puisse pas les payer plus de 10 000 $ par mois comme au USA.
Je suis totalement d'accord et c'est aussi la raison pour laquelle ils n'y a pas ou peu, de développeurs rockstar en France, c'est à dire des devs qui sont réellement dans l'excellence.

Principalement car la majorités des boites Françaises ne les rémunèrent pas à leur juste valeur.
Quand je vois les entreprises qui paient des devs séniors 3000 euros, franchement, je suis scandalisés. (Je parle d'un vrai développeurs séniors, c'est à dire un FullStack qui a touché à tout dans sa vie et qui a réellement tout un tas d'expertises)

Je ne dis pas merci aux SSII qui font croire aux devs que 2500 euros en fin de carrière c'est un bon salaire en tant que développeurs alors que ce n'est même pas 1/3 de ce qu'il devrait être payé et je ne dis pas non plus merci aux écoles jetables à la O'Clock, Open classroom, Simplon et autres conneries qui forment des légions de développeurs version LIDL et détruisent ce métier.
2  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/10/2022 à 8:36
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Je vois très souvent, des gens qui ont pourtant une réelle expertise en dev, dire à quel point le "pair programming" est une bonne chose et devrait être une norme.
Je l'ai expérimenté maintes et maintes fois à travers les salariés de ma boite, dans des écoles, ...

Et le résultat a toujours été le même, dans les faits : 1 bosse et réfléchi et 1 est totalement passif.
Ce qui se traduit par : 1 vrai dev qui est là parce qu'il aime réellement son métier et 1 autre qui saute sur cette occasion pour se défausser.

Les pires cas d'usage de mon expérience reste dans une école ou lorsque le développeur est dans un stade d'apprentissage.
Car certains devs ne comprennent rien au code dans ces phases là et le fait par exemple de redonder le junior avec un expert, ne fais que mettre le junior dans une situation de singe savant, béni-oui-oui.
J'ai aussi quelques expériences dans ce genre de collaboaration, j'ai deux contre exemples (parmi plein d'échecs):
1. Pendant mes études j'étais en binome avec un pote. Je suis créatif, il est rigoureux. Je développais "à la volée" et me corrigeais en live. Pour moi ça fonctionnait, opérationnellement, parce quon avait le meme niveau et qu'on s'entendait bien. La partie importante est qu'une partie du temps gagné avec cette méthode était utilisé pour formaliser les méthodes de création ou de correction pour qu'il devienne plus créatif et moi plus rigoureux.
2. Il y a un an, j'ai travaillé avec un "dev data" (le terme est probablement pas bon), on a trainé pendant des semaines à ne pas réussir à avancer. On s'est callé à deux dans une salle toute une journée, on a réaliser en 1 jour ce qu'on a pas réussi à faire dans 3 semaines. Ca a fonctionné parce qu'on avait des profils et des compétences très différents et que les semaines d'échec sont aussi des semaines de préparation de cette journée.
1  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/11/2022 à 9:24
J'ai une expérience lointaine lors d'une formation à JEE.

Moi j'avais un bon niveau en Java, ma collègue un bon niveau en programmation mais elle était débutante en Java.

Au début elle disait oui à tout ce que je disais en matière de Java.
Quand c'était de la logique ou de la conception elle avait assez de recul pour juger.

Et très vite il a fallu que je me justifie, surtout quand j'n'étais pas claire.
Et avoir une personne à côté de soi qui a un sens critique et constructif c'est enrichissant.

Moi je devais mieux expliquer et je me faisais corriger car j'avais parfois tort ou je gagnais à intégrer ses suggestions.
Et très rapidement on était au même niveau, et on apprenait tous les deux.
0  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/10/2022 à 16:51
Quand tu as que des nullités dans ton équipe, tu te dis que si tu les mets par 2 ça sera pas pire, et au moins ils ne passerons pas leurs journées sur youporn

En fait 2 développeurs nuls mis en "pair programming" ne remplacerons jamais un bon développeur tout seul.
Les bons développeurs sont très rares, dommage qu'en France on ne puisse pas les payer plus de 10 000 $ par mois comme au USA.
0  4