IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trolldi : Le futurologue Ray Kurzweil de Google pense que nous serons tous des cyborgs d'ici 2030
Grâce à des nanorobots qui connecteront nos cerveaux au cloud

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

15  0 
Imaginez accéder à Wikipédia simplement en y pensant. Cela ressemble à de la science-fiction maintenant, mais le futurologue et ingénieur de Google Ray Kurzweil pense que cela deviendra une réalité dans quelques années. Lors de la conférence Exponential Finance du 3 juin 2015, il a prédit que les humains seront des cyborgs d'ici 2030. Rendu à la moitié du temps imparti, quels sont les progrès technologiques qui ont été réalisés dans ce sens ? Laissent-ils envisager que cette prédiction est susceptible de se réaliser dans quelques années ?

Raymond C. Kurzweil est un auteur, ingénieur, chercheur, et futurologue américain (la futurologie a pour ambition d’aborder les différents scénarios possibles de l’avenir. Sous l'influence de l'anglais, le terme tend avec difficulté à remplacer celui de « prospective » en France). Il est créateur de plusieurs entreprises pionnières dans le domaine de la reconnaissance optique de caractères (OCR), de la synthèse et de la reconnaissance vocales, et des synthétiseurs électroniques. Il est également l'auteur de nombreux ouvrages sur la santé, l'intelligence artificielle, la prospective et la futurologie.

En décembre 2012, il annonce qu'il rejoint Google pour travailler à de nouveaux projets impliquant « l'apprentissage automatisé et le traitement automatique des langues ».

Raymond Kurzweil fait partie de l'Army Science Advisory Board, chargé de conseiller l'armée américaine dans les domaines scientifiques et techniques. Il a témoigné devant le Congrès sur le thème des nanotechnologies. Il voit un potentiel considérable dans ces technologies pour résoudre des problèmes mondiaux comme le changement climatique. Il prévoit que des nanorobots seront utilisés pour maintenir le corps humain en bonne santé et prolonger la durée de vie humaine.

Il a souligné l'extrême danger des nanotechnologies mais fait valoir que, dans la pratique, les progrès ne peuvent pas être arrêtés, et toute tentative de le faire ne fera que retarder les progrès des technologies de défense, augmentant ainsi le danger.


Des cyborgs en 2030

Le pionnier de l'intelligence artificielle, Ray Kurzweil, a prédit que d'ici 2030, une technologie permettra aux cerveaux humains d'être connectés directement à Internet.

« Notre pensée sera alors un hybride de pensée biologique et non biologique », a déclaré Kurzweil lors de l'édition de 2015 de l'Exponential Finance conference qui a eu lieu à New York. « Nous allons progressivement fusionner et nous améliorer. À mon avis, c'est la nature de l'être humain - nous transcendons nos limites ».

Kurzweil a prédit que, dans seulement 8 ans (15 ans au moment de sa prédiction), nous pourrions choisir de devenir mi-humain, mi-ordinateur. Avec l'aide de minuscules nanobots faits d'ADN, il estime que nous pourrions nous connecter au cloud par la pensée.

La connexion des cerveaux à Internet ou à un réseau informatique sur le cloud permettra une réflexion avancée, prédit Kurzweil, et à la fin des années 2030, la pensée humaine pourrait être principalement non biologique.

Les nanobots d'ADN (oui, de telles choses existent) sont moins susceptibles d'être rejetés par le système immunitaire du corps que le matériel traditionnel, car ils sont constitués de molécules biologiques. Les chercheurs les ont déjà utilisés pour cibler et détruire les cellules cancéreuses ainsi que pour stocker des données.

Ces petites structures de 35 nanomètres sont capables de transporter un médicament et de le délivrer uniquement aux cellules malades. À l'instar des cellules du système immunitaire, ils reconnaissent leur cible grâce aux protéines présentes sur la surface de la membrane plasmique.

Ces nanorobots ont été conçus par des chercheurs de l'université d’Harvard à partir d'un logiciel permettant d'élaborer des origamis d'ADN. Le principe date de 2006 et consiste à recréer une forme en 3D à l'aide d'un long brin d'ADN viral agencé grâce à de petits fragments nucléotidiques jouant le rôle d'agrafes. L'informatique réalise tous les calculs à partir du modèle de base qu'on lui fournit.

Dans cette expérience, le nanorobot adopte plus ou moins la forme d'un tonneau contenant en son centre la molécule d'intérêt, un médicament. À l'une de ses extrémités, il possède deux anticorps complémentaires de protéines présentes sur la membrane de cellules malades. Ainsi, lorsque ces deux sites se lient à leur cible, l'ensemble change de conformation, le tonneau s'ouvre et libère son principe actif au bon endroit. On parle alors de médicament intelligent.

Cela relève encore de la science-fiction, car nous ne sommes qu'aux premiers balbutiements des origamis d'ADN.

Mais Kurzweil pense que cette technologie pourrait éventuellement envoyer des e-mails et des vidéos directement au cerveau, voire nous permettre de sauvegarder nos pensées et nos souvenirs.

« Dans vingt ans, nous aurons des nanorobots, car une autre tendance exponentielle est le rétrécissement de la technologie », a expliqué Kurzweil dans une conférence Ted de 2014 sur la croissance au-delà des limites physiques de notre cerveau. « Ils entreront dans notre cerveau par les capillaires et connecteront essentiellement notre néocortex à un néocortex synthétique dans le cloud ».

Il a fait une prédiction pour le moins audacieuse et surprenante : des millions, voir des milliards de nanorobots investiront nos corps pour nous maintenir en bonne santé, améliorer notre système immunitaire et enfin rendre accessible notre cerveau dans le Cloud. Mais pourquoi donc cette accessibilité de nos cerveaux dans le Cloud ? Selon Kurzweil, le but premier serait de transcender l’intelligence humaine vers un seuil jamais atteint : « en 2035, je vois quelqu’un m’approcher, je souhaiterais alors l’impressionner et penser à quelque chose d’intelligent, je serais alors en mesure d’accéder à d’autres cerveaux pour parvenir à cela ».

Les prédictions de Kurzweil s'accompagnent de quelques mises en garde et avertissements. Même si cela est possible, le fait que nos pensées soient complètement fusionnés avec Internet les expose à des problèmes tels que le piratage et d'autres problèmes de sécurité.

Imaginez à quel point un virus informatique ou un hacker serait dangereux si nos pensées étaient connectées à Internet : quelqu'un pourrait voler nos souvenirs ou corrompre nos pensées.

Le bénéfice potentiel vaut-il le risque ? Kurzweil semble le penser : « Comme je l'écrivais il y a 20 ans, la technologie est une arme à double tranchant », a déclaré Kurzweil. « Le feu nous a gardés au chaud et cuit nos aliments, mais a également brûlé nos maisons. Chaque technologie a ses promesses et ses dangers ».

Cette technologie est-elle concevable ?

Bien que l'idée que le matériel s'améliore de façon exponentielle au fil des ans est vraie pour certains composants, il est peu probable qu'elle s'applique à la mise en ligne de notre cerveau. Les scientifiques ont averti que nous avons à peine effleuré la surface de la compréhension du fonctionnement de la pensée. Selon certains chercheurs, penser que nous pouvons infiltrer ou relier nos innombrables ordinateurs biologiques complexes au cloud est fondamentalement faux.

« Des théories comme celle de Kurzweil sont en contradiction avec la biologie », a écrit Robert Breezing, l'auteur de Psychotherapy of Character, dans Psychology Today. « Cela conduit toujours à des pensées magiques et à de fausses croyances. Kurzweil est le même gars qui croit qu'il peut ramener son père d'entre les morts. Cela n'arrivera pas », a écrit Breezing. « C'est un fantasme anti-biologique ».

Cela signifie-t-il que cela n'arrivera pas ?

Kurzweil a déjà fait des prédictions difficiles à croire, dont certaines ont été avérées (environ 86% d'entre elles selon ses propres calculs).

Voici quelques-unes des prédictions de Raymond C. Kurzweil en 1999 pour 2019 (soit 20 ans à l'avance) tirées de son livre The Age of Spiritual Machines :
  • Les ordinateurs sont intégrés partout dans l'environnement (à l'intérieur des meubles, des bijoux, des murs, des vêtements, etc.).
  • Les personnes expérimentent la réalité virtuelle 3D à travers des lunettes et des lentilles de contact qui transmettent des images directement vers leur rétine (affichage rétinien). Couplé à une source auditive (casque), les utilisateurs peuvent communiquer à distance avec d'autres personnes et accéder à Internet.
  • Ces lunettes et lentilles cornéennes spéciales peuvent offrir "réalité augmentée" et "réalité virtuelle" de trois manières différentes. Tout d'abord, ils peuvent projeter des "heads-up-displays" (HUD) sur le champ de vision de l'utilisateur, en superposant des images qui restent en place dans l'environnement, quel que soit le point de vue ou l'orientation de l'utilisateur. Deuxièmement, les lunettes ou les objets virtuels peuvent être restitués à des emplacements fixes. Ainsi, lorsque l'utilisateur regarde ailleurs, les objets semblent rester à leur place. Troisièmement, les appareils pourraient bloquer complètement le monde "réel" et immerger complètement l'utilisateur dans un environnement de réalité virtuelle.
  • Les gens communiquent avec leurs ordinateurs par la parole et les gestes dans les deux sens plutôt qu'avec des claviers. De plus, la plupart de ces interactions se font par l’intermédiaire d’assistants informatisés de personnalités différentes que l’utilisateur peut sélectionner ou personnaliser. Traiter avec des ordinateurs devient donc de plus en plus comme traiter avec un être humain.
  • La plupart des transactions commerciales ou des demandes d'informations impliquent de traiter avec une personne simulée.
  • La plupart des gens possèdent plus d'un PC, bien que le concept de "ordinateur" ait considérablement changé: la conception des ordinateurs n'est plus limitée aux ordinateurs portables ou aux processeurs contenus dans un grand boîtier connecté à un moniteur. Au lieu de cela, les appareils dotés de capacités informatiques se présentent sous toutes sortes de formes et de tailles inattendues.
  • Les câbles reliant les ordinateurs et les périphériques ont presque complètement disparu.
  • Les disques durs en rotation ne sont plus utilisés.
  • Des réseaux neuronaux parallèles et des algorithmes génétiques sont largement utilisés.
  • Les analyses destructives du cerveau et les analyses non invasives du cerveau ont permis aux scientifiques de mieux comprendre le cerveau. Les algorithmes qui permettent au code génétique relativement petit du cerveau de construire un organe beaucoup plus complexe sont transférés dans des réseaux neuronaux informatiques.
  • Les caméras de la taille d'une tête d'épingle sont partout.
  • La nanotechnologie est plus performante et est utilisée pour des applications spécialisées, mais elle n’a pas encore été intégrée à la norme. Les "machines nanotechnologiques" commencent à être utilisées dans la fabrication.
  • Les écrans fins, légers et portables, avec de très hautes résolutions, constituent le moyen privilégié de visualisation des documents. Les lunettes et les lentilles cornéennes susmentionnées sont également utilisées à cette fin et téléchargent toutes les informations sans fil.
  • Les ordinateurs ont rendu les livres et les documents papier presque complètement obsolètes.
  • La plupart des apprentissages sont réalisés au moyen de didacticiels intelligents et adaptatifs présentés par des enseignants simulés par ordinateur. Au cours du processus d'apprentissage, les adultes humains assument les rôles de conseiller et de mentor au lieu d'être des instructeurs universitaires. Ces assistants ne sont souvent pas physiquement présents et aident les étudiants à distance.

Mais d'autres prédictions kurzweliennes ont échoué, comme les voitures autonomes. Il prévoyait qu'elles seraient monnaie courante d'ici 2009. Bien que les voitures autonomes existaient à cette époque, sa vision d'une utilisation mainstream ne s'est toujours pas réalisée.

Son optimisme quant à connecté notre cerveau à Internet d'ici 2030 tombe peut-être dans ce registre. Même en supposant que ce soit éventuellement possible, il y aura certainement d'énorme discussions sur le sujet, notamment éthiques.

Les avancées dans l'interface cerveau-machine

Des évolutions ont été faites sur le sujet. La technologie des implants cérébraux continue de s'améliorer. Nous pouvons évoquer une percée dans le domaine qui a été réalisée en Australie en décembre où une puce cérébrale a permis à un homme paralysé de publier un tweet « en utilisant uniquement sa pensée ». La puce a été développée par la startup américaine d'implants cérébraux Synchron, qui considère ce tweet comme « le premier tweet par la pensée directe ».


Synchron a annoncé que Philip O'Keefe, un homme de 62 ans atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA) - une maladie qui entraîne une paralysie - a pu partager un message sur les médias sociaux simplement en y pensant. La société a annoncé que O'Keefe est désormais capable de communiquer ses pensées avec d'autres personnes sans aucune activité musculaire. « Jeudi, il a publié un message sur les médias sociaux en utilisant uniquement la pensée directe », a annoncé Synchron.

« Pas besoin de frapper au clavier ou de parler. J'ai créé ce tweet juste en le pensant », indique le tweet, qui a été posté sur le compte du PDG de Synchron, Thomas Oxley. Après avoir partagé le tweet initial, O'Keefe a posté sept autres tweets répondant aux questions des utilisateurs de Twitter. « Lorsque j'ai entendu parler de cette technologie pour la première fois, je savais à quel point elle pouvait me rendre mon indépendance. Le système est étonnant, c'est comme apprendre à faire du vélo - il faut de la pratique, mais une fois que vous roulez, cela devient naturel », a expliqué O'Keefe.

« Maintenant, je pense simplement à l'endroit de l'ordinateur où je veux cliquer, et je peux envoyer des courriels, effectuer des opérations bancaires, faire des achats, et maintenant envoyer des messages au monde entier via Twitter. J'espère que j'ouvre la voie pour que les gens puissent tweeter leurs pensées », a-t-il conclu. Selon Synchron, c'est le tout premier tweet "par la pensée directe" et il a été réalisé à l'aide d'une interface cerveau-ordinateur appelée "Stentrode". Cette dernière a été « conçue pour permettre aux patients de contrôler sans fil des appareils numériques par la pensée ».

Avec cette prouesse, Synchron accentue la concurrence avec Neuralink d'Elon Musk, qui a annoncé dernièrement l'implant des puces Neuralink sur des humains à partir de 2022. Pour mémoire, Neuralink est une startup américaine neurotechnologique qui développe des implants cérébraux d'interfaces directes neuronales, cofondée par Elon Musk et l’équipe fondatrice en 2016. Début 2021, la structure a donné un aperçu de ses avancées technologiques en matière d'interface cerveau-machine avec la vidéo d'un singe qui jouait à des parties de Pong par la pensée. Ledit singe s'était fait implanter une puce cérébrale environ six semaines avant le tournage de la vidéo. L’expérience a fait suite à une démonstration de la puce médicale connectée sur des truies.


Sources : Interview de Ray Kurzweil, Exponential Finance conference (vidéo dans le texte)

Et vous ?

Au vu de l'évolution technologique, est-on à mi-chemin de voir sa prédiction se réaliser ou cela vous semble-t-il utopique ?
Si cela devenait réel, seriez-vous pour ou contre le fait de vous faire implanter des nanotechnologies pour connecter votre cerveau au cloud ? Dans quelle mesure ?
Que pensez-vous de la mise en garde sur des possibilités de piratage et d'altération des souvenirs ?
Quels sont les cas les plus drôles que vous pouvez imaginer ?

Voir aussi :

L'ingénieur Ray Kurzweil a fait des prédictions sur le paysage technologique de 2019 il y a 20 ans. Quelles sont celles qui se sont déjà réalisées ?
D'après Ray Kurzweil, l'IA est sur la bonne voie pour surpasser l'intelligence humaine, mais sommes-nous prêts pour ce moment ?
Neuralink, le projet d'Elon Musk pour qu'un cerveau humain interagisse directement avec un PC, et l'Homme fusionne avec l'IA, aberration ou fiction ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kulvar
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 10:34
Et pour un abonnement de seulement 60€/mois si vous voulez une expérience sans publicités projetées directement dans le cerveau !

Vous pouvez aussi dépenser 1€ pour passer une publicité.
10  0 
Avatar de quanta
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 12:28
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quels sont les cas les plus drôles que vous pouvez imaginer ?
ça n'a rien de drôle en fait.
C'est purement et simplement l'annihilation programmée de l'homme par des mecs qui souhaite être mort.
5  0 
Avatar de skeud
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 10:14
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
[B][SIZE=4]
Voici quelques-unes des prédictions de Raymond C. Kurzweil en 1999 pour 2019 (soit 20 ans à l'avance) tirées de son livre The Age of Spiritual Machines :
C'est là qu'on se rend compte de l'évolution technologique qu'on a vécu. En 1999 tout ce qui est listé semblait être de la science fiction pure et dure, à l'heure actuelle c'est notre quotidien
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 19:39
Citation Envoyé par skeud Voir le message
C'est là qu'on se rend compte de l'évolution technologique qu'on a vécu. En 1999 tout ce qui est listé semblait être de la science fiction pure et dure, à l'heure actuelle c'est notre quotidien
Je ne suis pas d'accord ; premièrement, une partie de ce qui est listé ne correspond pas à de réel avancés technologique. Par exemple : Les câbles reliant les ordinateurs et les périphériques ont presque complètement disparu. n'est pas une avancer technologique. Vue la contrainte de l'autonomie des appareils sans fils (souris, clavier, écouteurs...) je pense que cet une régression.

Deuxièmement, une bonne partie des avancés citée n'ont pas eu lieu (ex. la plupart des apprentissages sont réalisés au moyen de didacticiels intelligents et adaptatifs présentés par des enseignants simulés par ordinateur. Au cours du processus d'apprentissage, les adultes humains assument les rôles de conseiller et de mentor au lieu d'être des instructeurs universitaires. Ces assistants ne sont souvent pas physiquement présents et aident les étudiants à distance.) , et de nombreuse n'ont eu lieu que partiellement, car une partie des gens (comme moi-même, par exemple) n'en veulent pas.

Enfin, je pense qu'une partie des avancées était facilement prévisible. Les ordinateurs actuels ne sont guerre différend de ceux de 1999, ce qui a beaucoup évolué c'est la puissance. Sauf que cette évolution a été largement anticipée (il me semble qu'il existe une courbe qui montre une évolution linéaire).
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 19:50
Au vu de l'évolution technologique, est-on à mi-chemin de voir sa prédiction se réaliser ou cela vous semble-t-il utopique ?
Ni l'un ni l'autre ; cela me semble dystopique.

Si cela devenait réel, seriez-vous pour ou contre le fait de vous faire implanter des nanotechnologies pour connecter votre cerveau au cloud ? Dans quelle mesure ?
JAMAIS. Encore moins au cloud, que j'ai déjà du mal à boycotter.

Que pensez-vous de la mise en garde sur des possibilités de piratage et d'altération des souvenirs ?
Je pense que les risques sont tout à fait réels, et vis-à-vis des souvenirs, rendrai la justice inopérante, ce qui est très grave. Déjà que c'est possible d'altérer des souvenirs (mais dans l'autre sens) http://psyfmfrance.fr/faux_souvenirs.php.

Quels sont les cas les plus drôles que vous pouvez imaginer ?
J'avoue que j'ai du mal à imaginer des cas "drôle".

En dehors de cela, je trouve que dire que toutes les prédictions de la liste se sont réalisées est très exagéré. Je ne sais pas pour les autres, mais il n'y a que 3 (1/2) avancées technologiques présentes dans la liste dont je me sers et/ou qui me bénéficie.
1  0 
Avatar de droggo
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/05/2022 à 7:35
Bonjour,

Étant moi-même amateur de SF, je crois qu'il en a trop lu.
1  0 
Avatar de Phaeron
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 13:52
Citation Envoyé par quanta Voir le message
ça n'a rien de drôle en fait.
C'est purement et simplement l'annihilation programmée de l'homme par des mecs qui souhaite être mort.

Hein ?
0  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 14:42
Citation Envoyé par quanta Voir le message
ça n'a rien de drôle en fait.
C'est purement et simplement l'annihilation programmée de l'homme par des mecs qui souhaite être mort.
0  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/05/2022 à 19:25
Citation Envoyé par quanta Voir le message
ça n'a rien de drôle en fait.
C'est purement et simplement l'annihilation programmée de l'homme par des mecs qui souhaite être mort.

Je ne comprend pas la fin de la phrase, mais pour l'annihilation, je suis d'accord.
0  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/05/2022 à 23:40
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de la mise en garde sur des possibilités de piratage et d'altération des souvenirs ?

TOTAL RECALL - Version restaurée inédite - Bande-annonce officielle - STUDIOCANAL France

Paul Verhoeven à la réalisation d'après une nouvelle de Philip K. Dick :

Total Recall - Wikipedia
0  0